La Conférence sur l'avenir de l'Europe enfin lancée

La Conférence sur l'avenir de l'Europe enfin lancée
António Costa, David Sassoli et Ursula von der Leyen après avoir signé la déclaration sur la Conférence sur l'avenir de l'Europe. © European Union 2021
Partagez

Le 10 mars, le président du Parlement européen, David Sassoli, le premier ministre portugais, António Costa, au nom de la présidence du Conseil, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, ont signé la déclaration commune relative à la conférence sur l’avenir de l’Europe. L’approbation de ladite Conférence vient débloquer l’impasse dans laquelle se trouvaient les parties prenantes. En effet, la Conférence devait débuter en mai 2020, mais a dû être reportée dû à la crise sanitaire mais aussi au désaccord des institutions européennes concernant l’autorité qui la présiderait.

Cette signature ouvre la voie au lancement d’une série de débats et de discussions qui permettront aux citoyens de l’Europe entière de partager leurs idées pour contribuer à façonner l’Europe de demain.

Un processus de démocratie participative

« Les attentes des citoyens sont claires: ils veulent avoir leur mot à dire sur l’avenir de l’Europe ainsi que sur les questions ayant une incidence sur leur vie. Aujourd’hui, notre promesse est tout aussi claire: nous allons écouter ce que les citoyens ont à nous dire. Et ensuite, nous agirons. »

Ursula von der Leyen

La conférence sur l’avenir de l’Europe se fixe pour objectif de donner aux citoyens un rôle de premier plan dans l’élaboration des politiques et la détermination du degré d’ambition de l’UE, en renforçant la résilience de l’Union face aux crises, qu’elles soient liées à l’économie ou à la santé. La conférence créera un nouveau forum public permettant un débat ouvert, inclusif, transparent et structuré avec les Européens sur les questions qui les concernent et qui ont une incidence sur leur vie quotidienne. Les événements seront organisés en partenariat avec la société civile et les parties prenantes à tous les niveaux, les parlements nationaux et régionaux, le Comité des régions, le Comité économique et social, les partenaires sociaux et le monde universitaire. Leur participation au processus est essentielle pour assurer la plus large audience et le plus haut niveau de mobilisation.

Se tourner vers les priorités de demain

La déclaration commune dresse une liste non exhaustive de thèmes pouvant être abordés dans le cadre de la conférence. Elle mentionne la santé, le changement climatique, l’équité sociale, la transformation numérique, le rôle de l’UE dans le monde et la manière de renforcer les processus démocratiques régissant l’Union européenne. Ces sujets correspondent aux priorités fondamentales de l’UE et aux questions soulevées par les citoyens lors de sondages d’opinion. En fin de compte, les citoyens participants décideront des thèmes qui seront abordés dans le cadre de la conférence.

Des débats numériques et physiques dans toute l’Europe

La conférence utilisera différents forums, y compris dans des formats numériques et, si possible, dans des formats physiques, tout en respectant les règles en vigueur en raison de la COVID. Une plateforme numérique multilingue interactive permettra aux citoyens et aux parties prenantes de soumettre des idées en ligne, et les aidera à participer à des événements ou à en organiser.

Cette plateforme, ainsi que tous les événements organisés sous les auspices de la conférence doivent être fondés sur les principes d’inclusion, d’ouverture et de transparence, dans le respect de la vie privée et des règles de l’UE en matière de protection des données. Les panels de citoyens européens organisés au niveau européen seront diffusés et toutes les contributions en ligne seront rendues publiques.

La conférence est placée sous l’autorité des trois institutions menant cette initiative, représentées par leurs présidents, qui assureront la présidence conjointe. Un comité exécutif, représentant de manière paritaire les trois institutions, sera bientôt constitué, les parlements nationaux y ayant le statut d’observateurs. Le comité exécutif supervisera les travaux de la conférence et préparera les réunions de l’assemblée plénière de la conférence, y compris les contributions des citoyens et leur suivi.

 

Photo:  António Costa, David Sassoli et Ursula von der Leyen après avoir signé la déclaration sur la Conférence sur l’avenir de l’Europe. © European Union 2021

Rédacteur : CRIJ/Europe Direct - Melek G.
Date création : 16/03/2021