Le Pollinator Park, simulation d'un monde sans abeilles

Le Pollinator Park, simulation d'un monde sans abeilles
Partagez

Un monde sans pollinisateurs ?

Nous sommes en 2050.  Une série de crises écologiques a appauvri le monde, entraînant la quasi-disparition des abeilles et autres insectes pollinisateurs. La seule lueur d’espoir dans ce paysage stérile est une ferme futuriste. Elle offre un refuge aux pollinisateurs et conscientise les visiteurs.

Objectif : alerter le grand public

Pollinator Park vise à montrer les dangers du «laisser faire» et nous invite tous et toutes à redoubler d’efforts pour protéger les pollinisateurs et garantir un avenir meilleur pour nous-mêmes et pour les générations futures.” Virginijus Sinkevičius, commissaire à l’environnement, aux océans et à la pêche

Pollinator Park est un outil numérique interactif destiné à sensibiliser au déclin alarmant des pollinisateurs et à mobiliser des actions mondiales pour y remédier. Conçu en collaboration entre la Commission européenne et Vincent Callebaut, «archibiotecte» de renommée mondiale, Pollinator Park donne un aperçu de l’avenir sombre qui nous attend si nous ne changeons pas de façon radicale notre relation avec la nature. Accessible au public sous forme de version web et de réalité virtuelle, il invite les visiteurs à s’informer sur les pollinisateurs, à s’essayer à la pollinisation, à faire leurs courses dans un monde privé de pollinisateurs et à découvrir comment ils peuvent contribuer à empêcher que cet avenir devienne réalité.

Une initiative européenne pour protéger les abeilles

Imaginé dans le cadre de l’initiative européenne sur les pollinisateurs, Pollinator Park devrait sensibiliser, mobiliser la société dans son ensemble et promouvoir la collaboration autour des pollinisateurs sauvages. Cet outil soutient les efforts déployés actuellement dans le cadre du pacte vert pour l’Europe pour surmonter les crises qui frappent la nature et les pollinisateurs. Il devrait aussi aider à mobiliser un soutien en vue de la conclusion d’un accord ambitieux pour la nature lors de la quinzième réunion de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (CoP 15), qui se tiendra plus tard cette année. Les membres de la coalition mondiale «Unis pour la biodiversité» de l’UERechercher les traductions disponibles de ce lien sont notamment invités à intégrer le Pollinator Park à leurs propres campagnes sur la perte de biodiversité.

Le rôle primordial des pollinisateurs pour la biodiversité en Europe

L’Europe abrite une grande variété d’insectes qui pollinisent les cultures et les plantes sauvages. Parmi ces pollinisateurs, les plus connus sont sans nul doute les abeilles, les papillons, les bourdons… Mais d’autres espèces jouent aussi ce rôle : certains oiseaux comme les colibris, ou encore certaines espèces de chauve-souris. Cette diversité est essentielle pour maintenir la nature en bonne santé et préserver notre bien-être. Ces pollinisateurs sont toutefois en net déclin. Leur disparition est un grave sujet de préoccupation, étant donné que dans l’UE, près de quatre espèces végétales sur cinq, qu’elles soient cultivées ou sauvages, dépendent au moins en partie de la pollinisation animale. Sans pollinisateurs, de nombreuses espèces végétales seraient vouées à décliner et finalement disparaître, ce qui constituerait un risque majeur pour la nature et notre propre survie.

L’action de l’Union européenne

En 2018, la Commission a reconnu la nécessité d’agir de toute urgence pour lutter contre le déclin des pollinisateurs au niveau de l’UE et a lancé la toute première initiative de l’UE en la matière. La protection des pollinisateurs a encore été renforcée par le pacte vert pour l’Europe, notamment la stratégie de l’UE en faveur de la biodiversité, la stratégie «de la ferme à la table» et le futur plan d’action «zéro pollution»qui contribuent fortement à freiner et inverser la disparition des pollinisateurs.

La Commission réexamine actuellement l’initiative européenne sur les pollinisateurs, en vue de renforcer encore les actions qui visent à inverser le déclin de ces insectes précieux. Elle entend faire participer largement la société à ce processus au cours du second semestre de cette année.

Photo :  © “Bee” by coljac is licensed under CC BY-SA 2.0

 

Rédacteur : CRIJ/CIED - Raphaëlle C.
Date création : 25/03/2021