Coronavirus : l’Europe ne fait rien ! Vraiment ?

Coronavirus : l’Europe ne fait rien ! Vraiment ?
Partagez

Comme l’ont souhaité les Etats membres, l’Union européenne (UE) dispose en matière de politique de santé d’une compétence qui se limite à appuyer, coordonner ou compléter leurs actions.

L’article 168 prévoit cependant qu’un niveau élevé de protection de la santé humaine est assuré dans la définition et la mise en œuvre de toutes les politiques et actions de l’Union.

C’est pourquoi l’UE a pris dès janvier 2020 de nombreuses initiatives en relation avec le Coronavirus dans des domaines très variés : soutien aux citoyens bloqués à l’extérieur de l’Union, soutien économique aux états membres et aux entreprises, fourniture d’équipements médicaux, investissement dans de nombreux projets de recherche afin de trouver un vaccin et un traitement au plus vite…

Que fait l’Union européenne pour les citoyens ?

Au total, l’Union européenne et ses Etats membres ont rapatrié plus de 500 000 citoyens européens bloqués à l’étranger grâce à une opération consulaire sans précédent ! Le Mécanisme européen de protection civile a notamment  cofinancé à hauteur de 75% environ 200 vols permettant de rapatrier plus de 51 000 citoyens. Fin janvier, c’est la France qui la première a activé le Mécanisme de protection civile de l’UE pour rapatrier des citoyens français et européens de Wuhan en Chine. Aujourd’hui, la Belgique, l’Autriche, l’Allemagne, l’Italie, la Lettonie, la Tchéquie notamment ont suivi la France et rapatrié également des citoyens d’autres Etats membres que le leur.

La Commission suit de près la situation sanitaire dans les centres d’enregistrement de migrants (« hotspots ») en Grèce. Elle contribue pour 37,5 millions d’euros au programme de réponse d’urgence du gouvernement grec en matière de santé pour les migrants appelé « Philos II » qui finance des équipes médicales mais vise aussi à répondre aux besoins psychosociaux et sanitaires de cette population fragile. Cette aide s’inscrit dans le cadre d’un soutien plus large de 700 millions d’euros octroyé par l’UE à la Grèce pour l’aider à gérer la pression migratoire aux frontières extérieures.

La Commission européenne a aussi proposé que le Fonds européen de solidarité, qui en temps normal aide les pays frappés par les catastrophes naturelles, soit mobilisé à hauteur de 800 millions pour apporter une aide concrète aux personnes souffrant de la crise sanitaire.

La Commission a adopté le 17 avril des lignes directrices concernant la protection des données personnelles dans le cadre du développement de nouvelles applications de traçage qui peuvent contribuer à la lutte contre le coronavirus. Ces systèmes ne seront vraiment efficaces que s’ils ont utilisés massivement ce qui ne sera possible qu’avec l’accord des utilisateurs. Les lignes directrices recommandent aux Etats membres d’assurer le contrôle des données par les utilisateurs eux-mêmes, la participation des autorités nationales chargées de la protection des données ou la conservation sécurisée des données et limitée à la durée strictement nécessaire.

Découvrez point par point l’action européenne face à la pandémie sur l’article des Décodeurs de l’Europe. 

Rédacteur : CRIJ/CIED - Angela L.
Date création : 04/05/2020
Mots clés : covid19, décodeurs, UE

ipsum tempus leo libero porta. Aliquam mi, vel, facilisis