Qu'est-ce que l'incubateur HERA, le nouveau plan de lutte de l'UE face aux variants du Covid-19 ?

Qu'est-ce que l'incubateur HERA, le nouveau plan de lutte de l'UE face aux variants du Covid-19 ?
Partagez

La Commission européenne a dévoilé le 17 février son plan pour endiguer la propagation des variants du coronavirus.

Il a pour but de détecter de nouveaux variants, et de fournir des mesures incitatives pour développer et adapter de nouveaux vaccins. Pour ce faire, l’UE consacrera notamment 75 millions d’euros pour développer des tests spécifiques et augmenter les séquençages du génome du virus, avec l’objectif de le faire pour au moins 5% des tests positifs contre 1% actuellement afin d’identifier de façon précoce les mutations. Quelque 150 millions d’euros supplémentaires seront engagés pour renforcer la recherche et les échanges de données sur ces nouveaux variants.

A plus long terme, l’incubateur HERA aidera également l’Union à se préparer durablement aux situations d’urgence sanitaire, comme le confie le Commissaire européen en charge du Marché intérieur Thierry Breton :

“Aujourd’hui, avec l’incubateur HERA, nous apportons une réponse structurelle forte, qui ne se limite pas à des solutions à court terme: l’initiative contribuera à accroître le niveau d’autonomie de notre continent dans le domaine de la santé dans un avenir proche”

Valoriser les partenariats avec l’industrie

L’Union européenne, critiquée pour les lenteurs de sa campagne de vaccination, compte sur ce nouvel incubateur pour accélérer le processus de recherche et de production des vaccins en Europe face à la mutation du Covid-19. Cette initiative prévoit d’associer l’industrie pharmaceutique, des organismes de recherches et les pouvoirs publics pour mobiliser le plus de ressources possibles permettant d’agir efficacement face à la menace de nouveaux variants.

Parallèlement, il est difficile d’intensifier la production industrielle de vaccins pour tenir le rythme. Pour augmenter la capacité de production en Europe, un partenariat public-privé (avec l’industrie) beaucoup plus étroit, plus intégré et plus stratégique est nécessaire. Dans cet esprit, la Commission a mis en place une task-force pour la production industrielle à plus grande échelle des vaccins contre la COVID-19 afin de détecter les problèmes et d’y répondre en temps réel.

Contexte

La stratégie de l’Union en matière de vaccins a permis de sécuriser l’accès à 2,6 milliards de doses de vaccin puisées dans le plus important portefeuille mondial de vaccins contre la COVID-19. Moins d’un an après l’apparition du virus en Europe, la vaccination a commencé dans tous les États membres. C’est là une réalisation remarquable de la recherche de pointe et des capacités de mise au point de vaccins européennes et mondiales, qui a permis de condenser en un peu plus de 10 mois ce qui prend généralement de 5 à 10 ans.

Photo : © Commission européenne

Rédacteur : CRIJ/CIED - Raphaëlle C.
Date création : 25/02/2021