Accord pour la réduction de la pollution de l’environnement liée aux plastiques

Accord pour la réduction de la pollution de l’environnement liée aux plastiques
Partagez

Communiqué de presse du Parlement européen

  • Les couverts, cotons-tiges, pailles et touillettes à usage unique seront interdits à partir de 2021
  • Les oxo-plastiques et certains polystyrènes seront également interdits
  • Un renforcement de l’application du principe ‘‘pollueur payeur’’

Les plastiques à usage unique tels que les assiettes, couverts, pailles et autre cotons-tiges seront interdits dans l’UE selon accord provisoire convenu entre le PE et le Conseil mercredi.

L’eurodéputée en charge du dossier, Frédérique Ries (ADLE, BE) a déclaré: ‘‘Les citoyens n’attendaient qu’une chose de l’Union européenne, qu’elle adopte une directive ambitieuse contre les plastiques jetables responsables de l’asphyxie des mers et océans. C’est chose faite avec notre accord bouclé à 6h30 ce matin. Il permettra de réduire la facture des dégâts environnementaux de 22 milliards d’euros, soit le coût estimé de la pollution aux plastiques en Europe jusqu’en 2030.’’

Les produits suivants seront interdits dans l’UE:

  • les couverts en plastique (couteaux, fourchettes, cuillères et baguettes);
  • les assiettes en plastique;
  • les cotons-tiges en plastique;
  • les tiges pour ballons en plastique
  • les plastique oxodégradables, les récipients alimentaires et les gobelets en polystyrène expansé.

L’accord provisoire prévoit également :

  • une application renforcée du principe ‘‘pollueur payeur’’, notamment pour le tabac, via l’introduction de la responsabilité élargie du producteur
  • un régime de responsabilité élargie du producteur pour les engins de pêche, afin de garantir que les fabricants, et non les pêcheurs, supportent les coûts liés à la collecte des filets échoués en mer
  • un objectif de collecte des bouteilles en plastique de 90% d’ici 2029
  • un objectif de 25% de contenu recyclé dans les bouteilles en plastique d’ici 2025, et de 30% d’ici 2030
  • un étiquetage obligatoire relatif à l’impact environnemental négatif pour les cigarettes à filtre plastique jetées dans la rue, ainsi que pour les autres produits tels que les gobelets en plastique, les lingettes humides et les articles hygiéniques.

Prochaines étapes

L’accord provisoire devra être approuvé par le Parlement et le Conseil pour entrer en vigueur. La commission de l’environnement se prononcera sur le texte en janvier 2019.

Contexte

D’après la Commission européenne, plus de 80% des déchets marins sont des plastiques. Les produits concernés par ces restrictions représentent 70% de l’ensemble des déchets marins. À cause de leur vitesse de décomposition lente, les plastiques s’accumulent dans les mers, les océans et sur les plages, dans l’UE et dans le monde entier. On retrouve des résidus plastiques dans les espèces marines (tortues marines, phoques, baleines, oiseaux, poissons, coquillages…) et donc dans la chaîne alimentaire humaine.

Rédacteur : CRIJ/CIED - Angela L.
Date création : 07/01/2019

porta. luctus facilisis eleifend ante. ut amet,